AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Raphaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
A la recherche du temps perdu
avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 13/12/2011
Compte principal : La Petite Fille

Essences vitales
Âge: Entre 25 et 30 ans
Rôle: Tueur à gage

MessageSujet: Raphaël   Mer 14 Déc - 11:20

Nom : d'Abincourt-Roquebrunes, disent les registres
Prénom : Raphaëlle Marie Camille, selon ces mêmes registres
Surnom(s) : Raphaël, seulement Raphaël.
Âge : environ vingt-cinq ans
Sexe : Elle aimerait se dire homme. En vérité, il s'agit d'une femme.
Race : Humain
Rang, emploi ou fonction : Tueur à gages et apprenti sorcier
Opinions politiques : Dévoué à sa ville
Blason, couleurs, emblème : /

Physique :
Du garçon émerveillé il ne reste plus rien.
Ses cheveux sont propres, d'un roux plus soutenu qu'auparavant, sa peau est toujours aussi blanche mais bien moins lisse, le temps a commencé à la creuser, les soucis ont parachevé l'ouvrage. Des rides au coin des lèvres lui donnent une expression cruelle, il semblerait qu'il ne sourie jamais.
Il, oui. Bien que les Templiers aient découvert le secret de sa féminité, ce qu'il y a de femme en Raphaël est presque imperceptible, désormais. Son corps n'a jamais été très féminin et les années passées à s'entraîner l'ont encore endurci et sculpté, même lui-même s'y trompe parfois. Et pourtant, comme les choses ont changé... Il ne cherche plus à cacher son statut de femme, il ne dissimule plus sa voix, l'un des indices les plus probants, il ne détrompe pas ceux qui soupçonnent son véritable sexe. Ni les autres, d'ailleurs.
Homme, femme, quelle importance. Ses yeux gris se sont endurcis, son corps aussi, son esprit plus encore. L'ange de jadis ne sourit plus que très rarement, il a gagné en assurance ce qu'il a perdu en joie de vivre, et celui qui attirait autrefois les regards par sa beauté spontanée les pousse aujourd'hui à se détourner. Sans doute est-il celui qui en souffre le plus.
Psychologie :
Tout perdre rendrait n'importe qui amer. Il a beau le prendre avec philosophie, il ne peut s'empêcher de nourrir une certaine rancoeur vis à vis du Vatican et de ces maudits religieux qui l'ont chassé comme s'il était le démon incarné. Depuis, il cherche à tous prix à leur mettre des bâtons dans les roues et lorsqu'une de ses missions l'amène à tuer un Inquisiteur, il en est tout à fait ravi. Son enthousiasme et sa spontanéité d'autrefois n'ont pas disparu, ils se sont métamorphosés en quelque chose de plus inquiétant, de plus obscur... Il est demeuré impulsif, une impulsivité qui se teinte de cynisme et de moquerie, son talent pour les poèmes lui sert désormais pour les railleries.
Il aime toujours rire et sourire, les occasions cependant s'en font rares, il s'est mis à tirer parti de la moindre situation pour la tourner en un évènement cocasse. Un humour d'une telle noirceur ne plaît pas à tout le monde, lui s'amuse toujours des réactions de ses pairs lorsqu'il outrepasse leurs limites.
Quant à ce qu'il avait de maladroit et de mignon, rien de tout ça n'existe plus. Au contraire, à force de travail, d'entraînements d'une dureté bien plus grande encore que ce qu'il subissait chez les templiers, il est devenu d'une minutie implacable et terrifiante. Plus assuré que jamais, il sait qu'il pourrait désormais affronter les créatures surnaturelles qu'il avait coutume de haïr et cette idée ajoute toujours à son amertume. Ses ennemis ne sont plus les mêmes... sa vie ne l'est plus. Il tue pour le compte de proscrits et de gens du commun, parfois pour certaines créatures surnaturelles qui n'ont pas de temps à perdre avec un travail salissant, il tue ce qu'on lui dit de tuer. Lui qui n'a jamais eu l'âme d'un meurtrier s'en trouve profondément choqué et s'il fait son travail avec ardeur, particulièrement lorsqu'il s'agit de tuer un Inquisiteur, il ne peut s'empêcher de se haïr.

Arme(s) : une épée et plusieurs dagues dissimulées sur lui. On n'est jamais trop prudent.
Pouvoirs : Aucun, pour l'instant.
Signe particulier : /
Ce que vous avez sur vous : Toujours du noir, des vêtements suffisamment amples pour qu'on ne devine pas ses formes féminines. Il a toujours sur lui un médaillon en forme de soleil et refuse de dire de quoi il s'agit.
Ce que vous savez des autres personnages :
lui qui avait coutume d'être aimé de tous se retrouve plutôt solitaire. Connu comme le loup blanc à Azranum, visage insignifiant partout ailleurs, il aime à garder le maximum de distance possible avec l'extérieur. Ses relations avec les créatures surnaturelles se sont de beaucoup améliorées, il ne cache pas avoir même couché avec un vampire, à une occasion, il accepte de recevoir ses ordres d'eux.
En revanche, il entretient une haine virulente pour les Inquisiteurs.
Il a une mission consistant à tuer un Inquisiteur surnommé le Cygne, Main de l'Ouest, dont il ignore la véritable identité.

Histoire :
Fille unique d'un membre reconnu de l'Ordre du Temple, elle n'aurait sans doute jamais connu un tel destin si son père n'était pas morte alors qu'elle n'avait que trois ans, assassiné par des vampires. Elle a vu alors les Templiers vêtus de blanc défiler pour rendre hommage à cet homme qu'elle avait à peine connu, qu'elle n'avait su aimer, et, accrochée aux jupes de sa mère, elle s'était fait le serment de devenir aussi grande et noble que son défunt père. Une sorte d'hommage, peut-être, un rêve stupide d'enfant ignorant, plus certainement. Elle se moquait littéralement de la mort de son père, ce n'était qu'un étranger à ses yeux, jamais présent dans leur riche demeure, toujours occupé à servir le Temple. Peut-être, finalement, sa haine de la religion remonte-t-elle réellement à cette époque : la religion qui lui a tout pris, d'abord son père, puis toute sa vie.
Des années plus tard, sa mère a elle aussi trouvé la mort. La vieillesse en était la seule cause, le chagrin peut-être, Raphaël s'est pourtant persuadé qu'il s'agissait de l'oeuvre d'un vampire. L'enfant avait déjà choisi de se faire homme, de grandir en homme, d'être éduqué comme tel, et jusqu'ici la supercherie était probante. Pour continuer sur cette voie pour le moins semée d'embûches, il se créait des illusions, des contes où les créatures de l'obscurité avaient toujours le mauvais rôle, et au fil du temps ces histoires avaient pris figure de réalité dans son esprit.
La mort de sa mère poussa les Templiers, anciens amis de son père, à le prendre en pitié. Ils recueillirent le gamin et tâchèrent de l'élever en guerrier, en fier guerrier aussi puissant que son père... les résultats n'étaient guère probants mais le travail acharné de Raphaël finirent par faire de lui un véritable frère, combattant aux côtés de noms aussi prestigieux que celui de Loveley. Le jeune homme en éprouva une fierté incommensurable, il se dévoua à l'Ordre, il donna tout ce qu'il possédait, il tâcha avec ses frères de récupérer l'une des reliques dans une expédition qui se termina dans le sang, au beau milieu des Alpes. Plus que jamais, Raphaël ressentit de la haine pour les vampires, qui leur avaient volé la victoire.
Et puis tout changea.
L'Ordre fut radié de la carte, son identité fut découverte, il se retrouva chassé et proscrit, menacé de la prison pour avoir trompé le Vatican par ses déguisements outranciers, et il choisit de disparaître à Azranum. Au contact de sorciers et alchimistes, il apprit à découvrir le monde surnaturel, à le regarder d'un autre oeil, et ses errances l'amenèrent dans le lit d'un vampire. Ils restèrent amants pendant quelques mois, à peine, avant que Raphaël ne décide de disparaître, de peur de devoir transformer ceci en relation sérieuse. Un tueur à gages ne peut pas avoir de relation sérieuse, c'est absurde.
L'ancien templier vit encore à Azranum et s'acquitte de son travail du mieux qu'il le peut. Il n'a plus aucune raison de vivre, plus aucune vengeance à assouvir - il se contente de haïr l'Inquisition et le Vatican, ce n'est pourtant pas suffisant. Pas suffisant pour vivre.
En secret, il nourrit l'espoir de se faire oublier suffisamment longtemps pour réintégrer le nouvel ordre, peu importe la haine qu'il entretient à son égard. Ce sera toujours mieux que cette vie.
Toujours mieux que rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Raphaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Raphaël veut voir à tout prix Elodie [Pv ELLE]
» Raphaël & Elodie . ( Raph ' . )
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» 1/4 de finale [Raphaël VS. Xam]
» Décès du papa de Raphaël Tilliard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Immortels :: Murmures dans la nuit :: Registre de parchemins :: Parchemins validés-